Galerie Mariska Hammoudi

Paris
galeriemariskahammoudi.com

Artiste invité : Tudi Deligne

Depuis quelques années je développe des processus de travail qui voient se déstructurer les langages graphiques, notamment celui de la photographie, dans le but de créer des images glissantes, à la fois concrètes et indéterminées, intègres et innommables, orphelines, mais dotées d’une vie et d’une logique propre. Cette logique interne du travail que je recherche nécessite que les intentions, et jusqu’à la conscience de l’artiste, se diluent dans un objet, une image, qui prend alors son indépendance. C’est pourquoi la pratique se développe « en dialogue » avec des images préparées, pour empêcher d’être livré à ma volonté trop libre. Après avoir travaillé sur les langages graphiques de la bande dessinée franco-belge (série des Disques) sous l’influence des oeuvres d’Oyvind Falström, je me suis penché sur la photographie. Plus précisément : sur le photoréalisme, pour la raison qu’il est aujourd’hui le langage pictural détenant le plus grand des pouvoirs de manipulation et de soumission par la fascination. »
Diplômé de l’école Supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg, il a participé aux salons de Montrouge (55ème) et de la Jeune création.
En 2015, il remporte le 1er prix de dessin Pierre David-Weill de l’Académie des beaux-arts de Paris ainsi que le 1er prix du salon de dessin DDessin en 2014. Tudi Deligne est né en 1986. ll vit et travaille à Paris.

 

Tudi Deligne, 8.4 (Black flesh atrium drifting by foreign suns), 2017, crayon noir sur papier, 80 x 100 cm
Tudi Deligne, 8.4 (Black flesh atrium drifting by foreign suns), 2017, crayon noir sur papier, 80 x 100 cm

 

Tudi Deligne, Sans titre 9.1, 2018, crayon de couleur noir sur papier, 24 x 36 cm
Tudi Deligne, Sans titre 9.1, 2018, crayon de couleur noir sur papier, 24 x 36 cm